cover A Way Out

A Way Out : l’ambitieuse tentative du 100% coopératif

Développé par Hazelight Studios et édité par Electronic Arts, A Way Out fait du pied aux amateurs de Prison Break. Jouable uniquement en coopération, à deux, le jeu vous demande de faire corps pour vous évader de prison et échapper à la traque des forces de l’ordre.

Vous le savez si vous me lisez, j’aime sur ce blog les développeurs qui tentent des concepts, et je suis prêt à leur pardonner bien des maladresses pour avoir osé. A Way Out entre dans cette catégorie puisque le but est d’incarner deux détenus d’une prison américaine et de les aider à s’évader. Ah, ce fantasme de l’évasion ! Et plus jouissif encore, il faut jouer à deux en coopération, tout le temps. Non, pas de solo. Et non, pas de matchmaking avec de purs inconnus. Ici il faut inviter un ami en ligne, ou jouer à deux sur la même console (PS4 ou Xbox One) ou le même PC.

La prison de A Way Out

Oui, ça, c’est osé ! Vous vendre un jeu dont vous ne pouvez rien exploiter seul, il fallait avoir du culot. Et si vous vous dites que c’est de l’arnaque pour vous faire acheter deux produits, vous commettez une erreur ! Car si vous achetez A Way Out, vous pouvez inviter n’importe quel ami qui n’a pas le jeu mais a simplement téléchargé la version gratuite. Cette dernière ne permet que de rejoindre une partie, mais pas d’en créer. Alors au final, si vous avez un bon pote chaud pour tenter l’aventure, vous pouvez même partager les frais !

La grande évasion

Tout l’intérêt d’A Way Out c’est donc de vous obliger à vous coordonner. Un joueur incarne Leo (la brutasse), l’autre Vincent (le cerveau). Quand l’un creuse sa cellule, l’autre surveille les gardes. Quand Leo tente de sortir une clé à molette de l’atelier, Vincent distrait le maton. Vous vous aidez à grimper, à franchir des obstacles. Dans l’idée, le concept est juste génial et pousse les deux joueurs à discuter.

Coopération pour escalader entre 2 murs dans A Way Out

Il y a même des passages avec deux embranchements possibles. Leo propose toujours l’option « bourrine » quand Vincent se montre plus pacifiste et subtil. Mais ce sont vous, les joueurs, qui devrez prendre une décision unanime derrière votre écran et faire le même choix !

Condamné pour maladresse

Hélas, la phase d’évasion de prison a quelque chose d’assez soporifique. Plus que de la tension, on ressent de l’ennui devant une narration qui peine à décoller et à nous en mettre plein les yeux. Et surtout, l’évasion est trop courte et cède vite place à la cavale des deux détenus.

Globalement, le jeu se termine en 5-6 heures. Il propose des interactions un peu délires, comme le fait de jouer de la musique dans la maison de deux retraités qu’on dépouille de leur véhicule.

Mais hélas les temps morts se succèdent et la mise en scène ne suit pas. On passe d’un cliché à l’autre sans que le rythme ne prenne. L’expérience se veut narrative et donc vous empêche de ramasser une arme sur un flic joyeusement assommé, parce que ce n’est pas prévu. Et pourtant quand on sait que le scénario est signé Josef Fares on s’attendait quand même à bien mieux qu’une succession de situations téléphonées voire incohérentes…

A Way Out : mauvais ou pas ?

En soi le jeu n’est pas totalement mauvais, ce serait trop fort comme qualificatif. Il y a quelques bonnes situations, des idées plaisantes autour de cette coopération entre joueurs qui avancent ensemble vers un même but.

Mais l’aventure est totalement linéaire, vous n’avez pas de choix ayant une prise sur le scénario. Et derrière, les maladresses techniques se succèdent avec des courses-poursuites lassantes, des combats mal ficelés et des QTE insipides.

Vincent et Leo en prison dans A Way Out

A Way Out est un jeu moyen, un concept génial mal exploité. On attendra de le voir débarquer en budget pour partager les frais avec un pote. En mettant le prix d’une place de ciné chacun, on pourra alors dire que c’est honnête.

Retrouvez mes autres avis / reviews

Publié par

Takarde

Chargé de contenu digital chez Micromania-Zing | Conseil et CM pour annaetmatteo.com | Fondateur d' ap-comunity.fr 👉Diplômé Chef de projet multimédia chez Visiplus Academy 👈

2 réflexions au sujet de « A Way Out : l’ambitieuse tentative du 100% coopératif »

    1. Je dois reconnaître que j’attendais plus de ce jeu. Après je ne jette pas la pierre aux dév : c’est un sacré défi de faire un jeu totalement organisé autour d’un duo. J’espère que l’expérience acquise permettra de proposer plus de jeux de ce type, mieux maîtrisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *