Shadow Ghost, la box de Blade en détails !

Après notre test du service Shadow, le PC dans le Cloud de la société française Blade, je vous propose de voir ce que vaut la Ghost. Il s’agit d’une box destinée à accéder au service Shadow, sans PC.

Code de parrainage : ARNJB3VB

Si vous ne savez pas encore ce qu’est Shadow, pas de panique ! Je vous renvoie vers mon test du Shadow, le PC dans le Cloud. Maintenant que nous sommes tous parés, voici mon test de la Ghost !

Qu’est-ce que la Shadow Ghost ?

La Shadow Ghost est la dernière version en date de la box proposée par Blade. L’idée est de vous offrir un terminal capable d’accéder à Shadow sans passer par un PC/Mac ou autre appareil connecté.

De très petite taille (elle tient dans la main) la Ghost possède un style assez sympa avec son relief en vague. De quoi faire oublier le toucher très plastique qui la ferait presque passer pour un jouet.

Sur le bureau, ou sur un banc télé, la Shadow Ghost est du plus bel effet. Remplacer une énorme UC par ce petit boitier fait franchement respirer en aérant l’espace de travail.

Shadow Ghost sur sa boîte

Quels avantages d’opter pour la Shadow Ghost ?

Partir sur l’abandon de son unité centrale au profit de la box de Blade permet également d’économiser sur votre facture d’électricité. La Shadow Ghost est certifiée consommer autour de 7 watts. Ce qui en fait un appareil peu vorace. Attention, je ne dis pas que c’est écolo car la box n’est un appareil de mise en relation. Il ne faut pas oublier que l’énergie est avant tout consommée par les serveurs…

La Shadow Ghost permet aussi de lancer immédiatement votre Shadow, ce qui évite de booter un PC, puis le service de Blade.

Enfin, les ports USB ne passant plus par votre ordinateur, la reconnaissance des périphériques s’avère meilleure. C’est en tout cas ce qu’affirme Blade.

L’appareil dispose également du Bluetooth ce qui permet notamment de connecter des manettes sans fil (nativement, la manette de la Xbox One est parfaitement reconnue).

Les connectiques de la Shadow Ghost et leurs limites

Pour la majorité des joueurs, les connectiques de la Shadow Ghost se révéleront suffisantes. Dans mon cas, c’est un peu juste. La box propose en effet 2 ports USB 2.0 et 2 autres ports USB 3.0. Une fois clavier et souris connectés, cela laisse peu de marge. Dans mon cas, il faut ajouter le micro-casque en USB, joystick, manette des gaz… Et déjà c’est le drame. Un concentrateur USB reste une option compliquée compte tenu des retours sur la question de la communauté.

En outre, tout comme Shadow lancé depuis l’application PC, le TrackIR n’est pas supporté. Quid de la VR ? N’étant pas équipé, je ne peux vous dire !

Shadow Ghost et ses connectiques

Un jack 3.5 complète l’ensemble pour qui possède un micro-casque qui, toutefois, doit recevoir et envoyer le son par la même prise (et non par 2 jacks différents comme la majorité des périphériques PC gamer). Point de sortie audio : tout passe par le HDMI pour jouer sur la télévision. Sur un moniteur, il faut donc un casque (ou des enceintes intégrées).

La Shadow Ghost dispose aussi d’un port Ethernet. Bien que compatible Wi-Fi, il est recommandé officiellement de passer par du filaire pour assurer la stabilité de la connexion.

Shadow Ghost: faut-il craquer ?

A 119,95 euros et compte tenu des économies d’électricité et d’espace, si le service Shadow vous convient et que vous n’avez pas besoin d’un PC « en dur » (notamment pour palier le stockage limité), alors foncez !

Je continue d’espérer un meilleur support des périphériques USB un peu élitistes cités précédemment. Mais si cela constitue le cadet de vos souci, le silence de la Ghost et son look classe feront entrer votre bureau dans une nouvelle ère !

Publié par

Takarde

Chargé de contenu digital chez Micromania-Zing | Conseil et CM pour annaetmatteo.com | Fondateur d' ap-comunity.fr 👉Diplômé Chef de projet multimédia chez Visiplus Academy 👈

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *