destroyer Le Terrible dans World of Warships WoWs

Contre-torpilleur Le (pas) Terrible… Quel « build » adopter ?

Le destroyer (ou plutôt contre-torpilleur) Le Terrible rejoint la marine française dans World of Warships. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il porte mal son nom…

Bien qu’il n’ait pas fait l’unanimité en son temps, le contre-torpilleur Aigle reste à mon avis un « destroyer » premium de Tier 6 intéressant. Son grand-frère, Le Terrible, débarque au Tier 8 sans lui arriver à la cheville.

Pour ce qui est des raisons essentielles motivant cette affirmation, je vous renvoie vers cette vidéo qui vous expliquera ce que je pense du navire :

 

Je vous invite donc à la visionner, car nous allons nous intéresser à la façon de rendre ce navire (digne d’un bêta test foiré sous emprise de la vodka) un minimum potable.

Récapitulons les faiblesses du Le Terrible :

  • Un navire MASSIF, peu discret et facile à cibler
  • Un DPM pas si top que ça au T8
  • Grosse dépendance aux autres joueurs
  • Des tourelles à la rotation lente
  • Fragilité du moteur et du gouvernail

Points forts : ce qui est intéressant sur Le Terrible :

  • Une vitesse de 55 nœuds sous speed boost et avec le fanion 5% qui va bien
  • Très bon en embuscade et en harcèlement
  • Reload Booster sur les canons
  • Calibre de 139 mm qui profite bien des compétences de capitaine et offre une bonne pénétration (139 / 4 = 34,75 -> 35 mm de pénétration)

Le Terrible: proposition de « build »

Nous allons donc chercher à maximiser les points forts et à combler les faiblesses. Le hic, c’est que pour ce faire il faudrait bien plus que les 19 points maximums du capitaine. Il va donc y avoir des choix !

build Le Terrible WoWs World of Warships
Mon Build commun à l’Aigle et au Le Terrible. IFHE se discute, évidemment.

1 point : Cible prioritaire, parce que, c’est comme ça, on prend cible prioritaire. Je l’ai déjà dit. Des questions ?

2 points : Ultime résistance car au moindre coup au but vous perdrez vos moteurs, votre gouvernail, votre chien, votre belle-mère. Dès que quelqu’un tape du pied, un truc tombe en panne. Donc conserver un minimum de contrôle sur votre gouvernail et 50% de votre puissance moteur, c’est vital.

3 points : Expert en démolition est mon choix, tout le monde n’opte pas pour lui. Mais mettre le feu, avec Le Terrible, c’est votre grande passion. Donc on prend ce talent, on met tous les fanions qui vont bien et…

4 points : Expert en dissimulation qui est vital pour tout navire, encore plus pour un destroyer, et encore encore plus pour un destroyer comme Le Terrible qui se fait détecter jusque dans la partie d’à côté. Avec ça, vous tombez à 6,6 Km. Ce qui est donc plus que tous vos rivaux.

Ces 10 premiers points étant placés, où mettre le reste?

Optimiser le « build » du Le Terrible

2 points : Expert tireur d’élite permet d’éviter de devoir attendre ses tourelles et de manœuvrer plus librement. Faire sans c’est faisable, mais moins confortable.

3 points : Entraînement de base au tir vient doper la vitesse de rechargement de vos canons de 139 mm. Et puisque le contre-torpilleur Le Terrible est un gunboat tout ce qui peut améliorer les canons est vital.

4 points : Amorces inertielles pour obus explosifs (ou IFHE) est un choix, contestable, certes, mais qui permet de monter la pénétration à 45 mm. Pas de quoi percer la ceinture blindée d’un cuirassé, donc certains joueurs préféreront dépenser ces coûteux points ailleurs.

Inutile d’aller chercher Entraînement au tir avancé. Vu la balistique en cloche des obus du navire, vous ne toucherez rien efficacement au-delà de la portée de base, bien suffisante.

Alternatives de « build » pour Le Terrible

Il est parfaitement envisageable de remplacer Expert en démolition par Surintendant, afin de profiter d’une charge supplémentaire sur vos consommables de boost des moteurs et surtout de rechargement accéléré des canons. Voire de cumuler les deux en virant IFHE.

En l’absence de heal, et puisque vous allez prendre très cher régulièrement à bord de ce bateau, Poussée d’adrénaline (2 points) constitue un bon choix. En effet, plus vous prenez de dégâts, plus vos canons se rechargent vite. Et justement, le point faible du Le Terrible est son chargement de base à 5 secondes, ce qui est long pour un destroyer…

A 3 points, vous avez aussi Expert en survie qui permet de grappiller 350 points de vie par Tier. Soit ici 2800 PV. Mais cela ne reste pas, à mon avis, la priorité.

Vous l’avez compris, vous n’aurez jamais assez de points pour avoir le « build » parfait. Du coup, pas mal de choses sont discutables. Mais d’après le CM français, Le Terrible serait second en taux de victoire sur les serveurs nord-américains. Cool… Mieux vaut ne pas parler de ses statistiques chez nous. Car comme on dit au marketing chez Wargaming :

David Goodenough gif Seb JDG
Si tu ne comprends pas ce Gif, c’est que tu ne connais pas Le Joueur du Grenier. Et tu devrais avoir honte ! File tout de suite sur YouTube !

Mes autres « builds » pour World of Warships

World of Warships : mon build pour l’Aigle

World of Warships : quel build pour le destroyer Asashio ?

Mon build du Giulio Cesare

Mon parrainage World of Warships :

https://warships.net/takarde

Publié par

Takarde

Chargé de contenu digital chez Micromania-Zing | Conseil et CM pour annaetmatteo.com | Fondateur d' ap-comunity.fr 👉Diplômé Chef de projet multimédia chez Visiplus Academy 👈

2 réflexions au sujet de « Contre-torpilleur Le (pas) Terrible… Quel « build » adopter ? »

  1. C’est très agréable de lire vos articles. On ne trouve pas beaucoup de plateformes qui donnent autant de détails qu’ici. Je l’ai déjà partagé avec quelques amis qui seront contents de le découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *